Le vignoble de Boudes
   

La vigne est arrivée à Boudes avec les Romains pour atteindre jusque trois à cinq cents hectares au début du vingtième siècle mais que le phylloxéra et la grande guerre réduisirent à une vingtaine.

 

 

vue générale de Boudes

 

Dominant le village, elle occupe une grande partie du coteau orienté au sud entre 460 et 560 mètres d'altitude. Ainsi protégée du vent du nord, la coulée de lave au sommet et la cuvette au pied servant d'accumulateurs de chaleur, le site de Boudes est idéal pour la culture de la vigne

Depuis 1971, le-réencépagement se fait à raison de un ou deux hectares par an. la zone d'appellation couvre 133 hectares alors qu'il n'y en a qu'une cinquantaine de plantée, il reste donc de la place.

Le Boudes et un petit vin bouqueté, bien structuré, souple et fruité, le plus méridional des vins d'Auvergne. Rouge ou rosé, il est fait à partir dr Gamay d'Auvergne et d'un pinot noir, le Nérou. Les viticulteurs du cru peaufinent les méthodes de vinification et acheminent le Boudes vers l'Appellation d'Origine Contrôlée qui serait la véritable reconnaissance de terroir.

 

Nul doute pour ce vin, quo au XIX° siècle descendait l'Allier sur des sapinières jusqu"à Clermont, puis arrivait à Paris par le canal de Briare, qui à partir de 1868 prenait le train en gare du Breuil-sur-Couze, sillonnera bientôt les routes de France et d'ailleurs dans nos modernes camions citernes.

Mais n'est-il pas mieux de le goûter ici, tout de suite, sorti fraîchement de notre cave?